Douleur de nidation

Les symptômes de nidation sont généralement des douleurs légères qui peuvent survenir en début de grossesse pendant la nidation. Toutes les femmes ne ressentent pas la douleur de nidation et peut être souvent négligée. La grossesse peut également se manifester par des saignements de nidation.

douleurs de nidation

Symptômes et douleur de nidation : c’est quoi ?

La douleur de nidation et les saignements de nidation sont des symptômes complexes. En effet, certaines femmes sont sûres d’avoir ressenties les symptômes de nidation avant leur grossesse, tandis que d’autres n’ont rien remarqué. Il est possible que cette différence réside dans le fait que les femmes qui veulent avoir des enfants et qui désirent ardemment un bébé font beaucoup d’introspection et développent un sentiment particulier avec leur corps.

Qu’est-ce que la nidation ?

Des douleurs de nidation peuvent survenir lorsque l’ovule fécondé s’implante dans la muqueuse de la paroi utérine. Les spécialistes parlent de douleur de nidation.1

Comme mentionné au début, certaines femmes remarquent que l’œuf fécondé s’est implanté dans l’utérus. Elles ressentent des symptômes comme une sensation de tiraillement et de crampe ou une légère douleur dans l’abdomen, bien que celle-ci soit plus légère et plus courte que pendant les règles. Le terme « douleur » semble quelque peu exagéré dans ce contexte. Il s’agit plutôt d’un élancement ou d’un tiraillement dans la région utérine lorsque le blastocyste s’implante dans la paroi de l’utérus. Cependant, la douleur pendant la nidation n’a pas encore été prouvée scientifiquement.1

nouvelle courbe de cycle application

Un léger malaise est également mentionné comme symptôme de nidation. En outre, une sensation de faim accrue ou de légers vertiges peuvent survenir peu après l’implantation de l’embryon. Les premiers signes de grossesse, qui peuvent également survenir quelques jours après la fécondation, sont également décrits comme des symptômes tels que des maux de tête, une sensation de tiraillement dans les seins ou un goût métallique dans la bouche.

De légers saignements peuvent également survenir lors de l’implantation du blastocyste dans l’utérus. Certaines femmes confondent ce phénomène avec les règles et pensent qu’elles sont enceintes malgré leurs règles. Dans la plupart des cas, les saignements de nidation sont très légers et totalement inoffensifs.2

Les douleurs et les saignements d’implantation ne sont pas aussi significatifs qu’un test de grossesse, car ils peuvent aussi être confondus et avoir d’autres causes.

Ces produits pourraient vous plaire :

Symptôme de nidation : tiraillement dans le bas ventre

Au moment de la nidation, vous pouvez ressentir des douleurs dans le bas ventre comme des sensation de tiraillement ou de crampes. Ce n’est pas rare et vous n’avez pas besoin de consulter un médecin. Pour votre organisme, c’est le début de la grossesse, et outre la douleur, vous pouvez vous en rendre compte par les saignements de nidation qui peuvent survenir lors de l’implantation.

Cette sensation – une sorte de tiraillement – est perceptible malgré le minuscule embryon et vous montre que vous deviendrez maman dans quelques mois !Vous souhaitez concevoir un bébé ?

Quand a lieu la nidation ?

Lorsque l’ovule fécondé « s’installe » dans la paroi de l’utérus après son voyage dans les trompes de Fallope, vous pouvez ressentir des douleurs de nidation. Comme décrit ci-dessus, c’est généralement le cas après 5-6 jours. Ainsi, si une légère douleur ou un tiraillement dans le bas-ventre survient entre les jours 4 et 7 après l’ovulation, il peut s’agir d’une douleur de nidation causée par l’embryon.2

En revanche, si les symptômes surviennent avant la nidation, autour de l’ovulation, il s’agit de douleurs d’ovulation, qui sont l’un des symptômes de l’ovulation.

Plus précisément, il s’agit des douleurs ovulatoires, appelées mittelschmerz en allemand. Ce phénomène, comme la douleur de nidation au moment de l’implantation, n’est pas ressenti par toutes les femmes.2

Toutefois, si vous ressentez une légère douleur dans l’abdomen plus tard, c’est-à-dire peu avant ou le jour prévu de vos règles, il est très probable qu’il s’agisse de douleurs menstruelles. Il est généralement plus facile de les distinguer des douleurs menstruelles normales. Les douleurs menstruelles normales sont souvent plus sévères et régulières que les douleurs de nidation.

tomber enceinte avec cyclotest mysense

Dans le cas de la douleur de nidation, les tiraillements ont tendance à être localisés dans le bas ventre, alors que les douleurs menstruelles peuvent irradier vers d’autres parties du corps. Surtout si l’on espère une grossesse, les tiraillements peuvent facilement être interpréter dans ce sens. Si la nidation n’est pas celle espérée, la déception est souvent grande, car les femmes étaient déjà « mentalement enceinte ».

Combien de temps dure un douleur de nidation ?

La durée de la douleur de nidation, si elle est ressentie, peut être très courte comme elle peut durer plusieurs jours. Il n’est pas possible d’estimer la durée de nidation, car les symptômes de nidation varient beaucoup d’une femme à l’autre. Cependant, si vous ressentez des douleurs de nidation sur une période plus longue et qu’elles ne s’atténuent pas, il en va de même : En cas de doute, il est préférable de demander un avis médical.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Que faire si la douleur de nidation ne se produit pas ?

De nombreuses femmes qui souhaitent avoir un bébé ne ressentent aucune douleur lors de l’implantation. Les saignements d’implantation sont plus fréquents, mais même ceux-ci ne sont pas remarqués par tout le monde. Il n’y a pas lieu de s’alarmer. Les douleurs et les saignements d’implantation ne disent rien sur le déroulement ultérieur de la grossesse. Cependant, si des saignements surviennent en début de grossesse, il faut toujours les clarifier.

Même si vous avez ressenti une douleur de nidation, celle-ci peut facilement passer inaperçue dans la vie quotidienne. Vous pouvez aussi interpréter à tort la douleur pendant la nidation, par exemple comme une douleur abdominale. Les femmes qui souhaitent avoir des enfants, en particulier, sont constamment à l’écoute de leur corps et tentent d’interpréter les symptômes.

Enfin, que vous puissiez ou non observer une douleur de nidation, celle-ci ne constitue pas une indication significative de la grossesse, car la douleur de nidation ne peut être mesurée objectivement. Un test de grossesse fournit finalement une preuve fiable.

Sources :

  • 1 Stegner, H.-E.: Pathologie der weiblichen Genitalorgane II: Pathologie der Ovarien und Eileiter, Springer, Heidelberg 2013.
  • 2 Malteser Arbeitsgruppe Natürliche Familienplanung (Hrsg.): Natürlich und sicher. Das Praxisbuch. 18. Auflage. Stuttgart 2011.


En savoir plus sur le même sujet


Il n'y a pas de commentaires

Vous avez une question ou une remarque sur l'article? Partagez-la avec nous!

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués. *

*
*

Vos données personnelles seront traitées par nous pour la publication de votre article de blog conformément à notre déclaration de protection des données .