Spotting

Le « spotting » est un terme anglais pour signifier des taches ou des saignements en dehors de la période de règles peut avoir différentes causes. L'ovulation, la prise de la pilule ou les troubles du cycle menstruel peuvent être une des raisons de ces saignements. Ils sont généralement de couleur brunâtre. Dans la plupart des cas, le spotting est un saignement qui apparait avant et après les règles.

Comment reconnaître le spotting ?

Presque toutes les femmes rencontrent des saignements en dehors de la période de règle au cours de leur vie. Dans la plupart des cas, il est inoffensif. Dans cet article, vous découvrirez les différents types de spotting, leurs causes et les solutions pour y remédier.

Le spotting est également connu sous le nom de tâche ou de saignement en dehors des règles. Il se caractérise par des saignements qui durent moins longtemps que les règles, généralement 1 à 3 jours dans le cycle menstruel. Les saignements sont généralement de couleurs brunâtre, rougeâtre ou rose.

nouvelle courbe de cycle application


Les différents types de spotting sont :

  • Saignements d’ovulation
    Ils se produisent généralement pendant 1 à 3 jours au milieu du cycle avec ce que l’on appelle un douleur au milieu du cycle. La couleur est brunâtre. Ce saignement intermenstruel est propre à chaque femme et varie d’une femme à l’autre.
  • Saignements avant les règles
    Les saignements dans la semaine précédant les règles – à la fin de la phase dite « corps jaune » ou lutéale – est également appelée spotting prémenstruel ou saignements prémenstruels. C’est l’un des saignements les plus courants en dehors des règles.
  • Saignements après les règles
    Les saignements après les règles sont également appelés saignements post-menstruels ou hémorragies post-menstruelles. Ces saignements post-menstruels se produisent immédiatement après les règles. En général, ils surviennent 1 à 3 jours après les règles. Vous pouvez le reconnaître lorsque le sang est légèrement brunâtre.
  • Saignements intermenstruels pendant la prise de pilule
    Les saignements intermensturels pendant la prise de pilule peuvent se produire et font partis des effets secondaires. Ils sont généralement inoffensifs. La plupart des femmes ne remarquent qu’une légère tâche. Dans la plupart des cas, les saignements se produisent au cours des trois premiers cycles et devraient disparaître au fur et à mesure.2 Si les saignements persistent, vous devez consulter un gynécologue.
  • Spotting pendant la grossesse
    Vous trouverez toutes les informations sur l’apparition et les causes de spotting pendant la grossesse dans notre article. Le saignement d’implantation peut se produire lorsque l’ovule fécondé s’implante dans la paroi de l’utérus.

Pour les utilisatrices du cyclotest mySense ou myWay

Les règles ainsi que les éventuels saignements intermenstruels peuvent être analysés avec cyclotest mySense et cyclotest myWay.

Saignements entre les règles : causes et diagnostic

Les causes des saignements intermenstruels peuvent être diverses.

Elles sont divisées en 3 catégories différentes :

      • Les causes hormonales
      • Les causes organiques
      • Les causes mécaniques

A savoir que les causes organiques peuvent se produire lors d’un déséquilibre hormonal. Inversement, les causes hormonales peuvent aussi avoir des causes organiques. Ainsi, il n’est pas toujours simple de savoir dans quelle catégorie les signes doivent être classés.

Les causes hormonales du spotting

Dans la plupart des cas, ce sont les hormones qui provoquent le spotting. Les causes hormonales comprennent :

      • Une insuffisance lutéale
      • Une faible concentration d’œstrogènes
      • Une régénération retardée de la muqueuse utérine
      • Des saignements d’ovulation
      • La ménopause et la puberté
      • Une contraception hormonale
      • Des troubles hormonaux

S’il les hormones sont à l’origine du spotting, le médecin peut déterminer le taux d’hormones dans le sang par une analyse et déterminer un diagnostic.

La cause du spotting avant les règles

Si des spottings se produisent avant les règles, cela peut être dû à une insuffisance lutéale.3 La cause est hormonale. Si vous êtes atteinte, cela peut être dû à une production insuffisante de progestérone par l’hormone lutéale pendant la deuxième moitié du cycle.4

Les symptômes typiques de l’insuffisance lutéale sont une deuxième moitié de cycle raccourcie et des saignements intermenstruels. Cependant, il est important de noter ici que l’insuffisance lutéale peut également être une cause organique.

Saignements au moment de l’ovulation

Les saignements peuvent également survenir au moment de l’ovulation. C’est ce qu’on appelle les saignements d’ovulation. La cause de ce spotting n’a pas encore été déterminée. On suppose qu’après le jour de l’ovulation, une baisse des niveaux d’œstrogènes et une augmentation simultanée des niveaux de progestérone peuvent entraîner des saignements.Lorsque l’ovule est expulsé pendant l’ovulation, le sang ou d’autres liquides peuvent être sécrétées du follicule.

Le saignement au moment de l’ovulation est un saignement de privation hormonal. Si vous présentez des saignements d’ovulation, ne vous inquiétez pas. Le saignement se produit par la diminution naturelles des œstrogènes après l’ovulation.6

À l’aide de notre thermomètre basal connecté cyclotest mySense ou du mini-ordinateur de cycle cyclotest myWay, votre ovulation peut être déterminée par la petite variation de température. Il sera alors plus facile d’identifier les causes du spotting.

Cause hormonale : la ménopause et la puberté

L’équilibre hormonal pendant la puberté et la ménopause est soumis à d’énormes changements. Le déséquilibre des hormones peut entraîner des saignements pendant le cycle menstruel.Il faut différencier le fait que le spotting pendant la ménopause est indépendant du cycle menstruel.

La pilule contraceptive et saignements intermenstruels

Des saignements en dehors des règles peuvent se produire pendant de contraceptif oraux si la dose d’œstrogène dans la pilule est trop faible. Des saignements peuvent également arriver si une préparation uniquement à base de progestatif est utilisée.

Les spottings pendant la prise de la pilule ne doivent pas être confondus avec les saignements de privation pendant la pause entre deux prises de pilule. Les saignements de privation sont le résultat du retrait des œstrogènes et/ou de la progestérone. Le saignement de privation diffère de la période menstruelle car le saignement est plus faible.

Après l’arrêt de la pilule, le spotting peut se produire à cause du retrait brutal des hormones.7 L’équilibre hormonal du corps est perturbé et a besoin de temps pour se régénérer ou se normaliser.

L’œstrogène joue un rôle décisif, car la production de cette hormone par l’organisme est réduite au moment de la prise de la pilule.7

Si des symptômes se développent ou si le saignement ne disparaît pas après une longue période, il est recommandé de consulter votre gynécologue ou sage-femme.

Un léger saignement peut se produire après la pose du stérilet en cuivre et le retrait du DIU hormonal. Cela disparaît généralement au bout de quelques jours.

Ces produits pourraient vous plaire :

Quelles sont les causes organiques du spotting ?

Outre les fluctuations hormonales, il existe d’autres causes qui peuvent déclencher le spotting. Par exemple, les maladies organiques telles que les fibromes, l’endométriose et les polypes peuvent entraîner des saignements en dehors des règles.

Les inflammations des trompes de Fallope et des ovaires provoquent non seulement du spotting mais aussi de fortes douleurs abdominales pendant le cycle menstruel. Outre l’inflammation de la zone génitale, les maladies du foie et les problèmes de thyroïde peuvent aussi entraîner des saignements en dehors des règles.

Fibromes et spotting

Les fibromes sont l’une des causes organiques les plus courantes de saignements intermenstruels.8 Les myomes provoquent des crampes menstruelles dans 95 à 98% des cas, qui se caractérisent par des spotting. Les excroissances de la couche musculaire utérine sont plus susceptibles de provoquer des saignements intermenstruels chez les femmes âgées de 35 à 50 ans.8

Saignements et endométriose

Si le saignement intermenstruel est dû à l’endométriose, la cause peut être également organique. Elle s’accompagne souvent de trouble du cycle menstruel. Cette maladie est l’une des causes les plus fréquentes de saignements hors période de règle chez la femme en âge de procréer.9 Dans ce cas, l’endomètre se développe en dehors de l’utérus.

Causes mécaniques

Il n’y a pas que les causes hormonales ou organiques qui peuvent déclencher des saignements intermenstruels. Les lésions de la muqueuse utérine ou vaginale peuvent provoquer des saignements entre les règles.

Les rapports sexuels peuvent irriter la muqueuse, autre élément déclencheur du spotting. C’est ce qu’on appelle le saignement de contact.

En savoir plus ? Cela pourrait vous plaire :

Dans le graphique suivant, vous trouverez les différents saignements intermenstruels qui peuvent survenir dans le cycle féminin et leur causes.

Les causes des différents saignements

Les causes des différents saignements

Que dois-je faire si j’ai des saignements intermenstruels ?

Si vous avec des saignements hors période de règles, il n’y a pas lieu de paniquer. Grâce à des astuces spécifiques, vous pourrez mieux y faire face.

Que pouvez-vous faire ?

Vous avez l’impression que le saignement se produit régulièrement et sur plusieurs cycles ? Si c’est le cas, observez et notez les différents saignements en dehors de vos règles sur plusieurs mois afin d’en discuter avec votre gynécologue ou sage-femme.

Si vous avez des saignements provoqués par des stimuli mécaniques, vous devez être vigilante et surveiller que ça ne se reproduise pas. Mais : si vos saignements se prolongent ou sont fréquents, consultez un gynécologue.

Quand dois-je aller chez le médecin ?

Tout dépend de la fréquence des vos spotting.5 S’il ne se produit qu’une seule fois, il n’est généralement pas préoccupant. Si vous avez des saignements intermenstruels pendant une courte période, le médecin clarifiera d’abord une éventuelle grossesse – en fonction de l’âge. Il recherche ensuite les causes organiques dans le vagin, l’utérus et les ovaires ainsi que des troubles hormonaux, métaboliques ou des facteurs psychosomatiques.

Vous trouverez ci-dessous les cas où il est nécessaire de consulter un médecin :

      • Les saignements intermenstruels se produisent les uns après les autres
      • Les saignements surviennent après la fin de la ménopause
      • Le saignement est anormalement abondant ou prolongé
      • Le saignement provoque une douleur intense
      • Les saignements se produisent pendant la grossesse
      • Vous avez des sensations de faiblesse ou d’évanouissement

Des maladies graves peuvent également favoriser les saignements intermenstruels. Le médecin vous prescrira une analyse de sang. En laboratoire, l’échantillon de sang est examiné pour détecter les paramètres d’inflammation, les marqueurs tumoraux et les niveaux d’hormones.5

Toutes les questions importantes sur le spotting :

Le spotting peut se produire avant la période menstruelle proprement dite – c’est ce qu’on appelle aussi les saignements prémenstruels. En dehors du cycle menstruel normal, les saignements avant les règles sont l’un des types de saignement les plus courants. Si le saignement se produit avant les règles, il est généralement due à une insuffisance lutéale.
Le spotting peut se produire à la suite d’un déséquilibre hormonal pendant la grossesse et est souvent associée à des fluctuations hormonales. Ils peuvent également être causés par des troubles du cycle menstruel. Il se reconnait par des pertes vaginales généralement brunâtres.
Si le spotting se produit une fois, il n’est généralement pas préoccupant. ✅ S’ils sont plus fréquents, ce sont généralement les hormones qui sont à l’origine. Dans ce cas, vous devriez consulter votre médecin.
Puis-je être enceinte malgré mes règles ? C’est possible ! ☝ En début de grossesse, de légers saignements peuvent survenir. Cependant, ce saignement est plus faible, plus irrégulier et ne dure pas aussi longtemps que les règles menstruelles.
➡ Peu avant vos règles et donc après l’ovulation, la qualité de vos pertes, également appelées glaire cervicale, se détériore. Ainsi, elle est opaque, visqueuse et résistante avec une couleur jaunâtre..
La consistance de vos pertes change au cours de votre cycle. Peu avant les règles, les pertes sont opaques, épaisses et jaunâtres. 🤓 A quoi ressemble les pertes après les règles ? Vous pouvez le découvrir ici.

Sources :

  • 1 Kaufmann, M. et. al (Hrsg.): Die Gynäkologie. Berlin, Heidelberg 2003.
  • 2 Pedain, C. und Garcia, J., H. (Hrsg.): Fallbuch Gynäkologie und Geburtshilfe. Stuttgart 2003.
  • 3 Weyersthal, T. und Stauber, M. (Hrsg.): Duale Reihe Gynäkologie. 4. Auflage. Stuttgart 2013.
  • 4 Gitsch., E. (Hrsg.): Radioisotope in Geburtshilfe und Gynäkologie. Berlin, New York 1977.
  • 5 Breckwoldt M. et al.: Gynäkologie und Geburtshilfe. Thieme Verlag, 5. Auflage 2008.
  • 6 v. Wolf, M. und Stute P. (Hrsg.): Gynäkologische Endokrinologie und Reproduktionsmedizin. Stuttgart 2013.
  • 7 Kleine-Gunk, B.: Das Frauen-Hormone-Buch. 2. Auflage. Stuttgart 2013.
  • 8 Kirschbaum, M. und Münstedt, K. (Hrsg.): Checkliste Gynäkologie und Geburtshilfe. 2. Auflage. Stuttgart, New York 2001.
  • 9 Becherer, E. und Schindler, A., E. (Hrsg.): Endometriose: Ganzheitlich verstehen und behandeln. 3. Auflage. Stuttgart 2017.


En savoir plus sur le même sujet


Il n'y a pas de commentaires

Vous avez une question ou une remarque sur l'article? Partagez-la avec nous!

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués. *

*
*

Vos données personnelles seront traitées par nous pour la publication de votre article de blog conformément à notre déclaration de protection des données .