Comment fonctionne le cycle féminin ?

Le cycle menstruel est un processus dans le corps d’une femme qui va de la puberté à la ménopause. Son rôle est de préparer une éventuelle fécondation. Le cycle féminin commence le premier jour des règles et se termine la veille de l’arrivée des règles.

cycle féminin

Une enquête américaine a révélé que peu de femmes connaissent le cycle menstruel féminin.1 Quelles sont les phases du cycle d’une femme et combien de temps dure-t-il ? Comment puis-je calculer et surveiller mon cycle menstruel ? Ici, vous trouverez les réponses à ces questions ainsi qu’un aperçu complet du cycle féminin.

Comment fonctionne le cycle féminin ?

Phases du cycle féminin | Graphique : © cyclotest

Phases du cycle féminin | Graphique : © cyclotest

Dans ce graphique, vous pouvez voir les différentes phases du cycle féminin. Dans la 1ère phase du cycle, un ovule capable d’être fécondé mûrit dans l’un des deux ovaires. Pendant la phase d’ovulation, celle-ci est libérée de l’ovaire et expulsé par les trompes de Fallope. Si l’ovule n’est pas fécondé, le saignement se produit 12 à 16 jours après le jour de l’ovulation.2

Le cycle menstruel d’une femme est contrôlé par des centres de niveau supérieur dans le cerveau, les deux hormones FSH (hormone folliculo-stimulante) et LH (hormone lutéinisante) jouant un rôle particulièrement important.3 L’hypophyse libère de la FSH et de la LH dans le sang, stimulée par la production de GnRH (hormone de libération des gonadotrophines) par l’hypothalamus dans le cerveau.

Le cycle menstruel peut être divisé en 3 phases. Votre corps signale par des changements ce qui se passe dans chaque phase. Le thermomètre basal connecté Bluetooth cyclotest mySense ou le mini-ordinateur de cycle cyclotest myWay peuvent observer ces symptômes et évaluer clairement votre cycle. Vous trouverez sur cette page toutes les informations dans le graphique, y compris les effets sur votre humeur et les étapes de l’ovaire.

apprenez à connaitre votre cycle avec cyclotest mysense

Les différentes phases du cycle féminin

Le cycle d’une femme commence le premier jour de ses règles et se termine la veille des règles suivantes. Le premier jour de vos règles est donc le premier jour de votre cycle. Le cycle féminin est divisé en trois phases2 :

  • 1ère moitié du cycle : Phase folliculaire ou phase proliférative
  • Milieu du cycle : Phase d’ovulation
  • 2ème moitié du cycle : Phase du corps jaune ou phase lutéale

Phase folliculaire avant l’ovulation

Dans la phase folliculaire, votre corps se prépare à la fécondation des ovules matures. Le cycle de la femme commence par la formation de follicules ovariens, contenant chacun un seul ovule non développé. Ceux-ci se développent dans l’ovaire par l’action de l’hormone FSH. L’hormone œstrogène est formée dans les parois de ces follicules. Dans les premiers jours de la phase folliculaire, le taux d’œstrogènes est encore faible. Les follicules deviennent de plus en plus gros dû à l’influence de la FSH dans les ovaires, ce qui entraîne une augmentation constante du niveau d’œstrogènes dans les jours précédant l’ovulation. Cette augmentation entraîne la reconstitution de la paroi de l’utérus, qui a été perdue lors du dernier saignement (= prolifération).

Simultanément, la qualité de la glaire cervicale s’améliore dans la première moitié du cycle. Le sperme peut maintenant « voyager ». La probabilité de grossesse est la plus élevée pendant la période précédant l’ovulation jusqu’au jour de l’ovulation.3

La progression hormonale dans la première moitié du cycle est graphique : © cyclotest

La progression hormonale dans la première moitié du cycle est graphique : © cyclotest

Phase d’ovulation

Pendant la phase d’ovulation, les follicules deviennent de plus en plus gros à l’approche de l’ovulation et le niveau d’œstrogènes augmente également. C’est un signal pour l’hypophyse de libérer plus de LH.

Progression hormonale pendant l'ovulation | Graphique : © cyclotest

Progression hormonale pendant l’ovulation | Graphique : © cyclotest

Phase d’ovulation dans le cycle menstruel

L’augmentation du niveau de LH provoque l’éclatement du follicule le plus développé et la libération de son ovule qui est devenu mature dans l’ovaire. L’ovulation a donc eu lieu et l’ovule reste capable d’être fécondé pendant une courte période.2

Divers symptômes d’ovulation vous aident à déterminer le jour de l’ovulation. C’est précisément là qu’intervient les fonctionnalités du cyclotest mySense et du cyclotest myWay. Ils déterminent la date d’ovulation avec précision – et ce, de cycle en cycle, car les fluctuations sont tout à fait normales. Dès que l’ovule est libéré dans la phase d’ovulation, il se déplace le long des trompes de Fallope vers l’utérus.

apprenez à connaitre votre cycle avec le mini-ordinateur de cycle myWay

Cycle féminin : la double ovulation est-elle possible ?

En général, un seul des ovules est libéré. Cependant, les faux jumeaux sont la preuve que les ovulations multiples sont possibles lors des cycles menstruels. Lorsque plusieurs ovulations se produisent dans un cycle féminin, elles arrivent à quelques heures d’intervalle. Une deuxième ovulation à un intervalle plus long que la première n’est pas possible parce que l’augmentation de la progestérone dans le sang empêche d’autres ovulations.3

Phase lutéale après le jour de l’ovulation

Lorsque le follicule éclate, la température basale de votre corps augmente de quelques dixièmes de degré pendant la phase lutéale et reste élevée jusqu’à vos prochaines règles. Vous êtes maintenant infertile jusqu’à la fin de votre cycle menstruel.

Après l’ovulation, dans la phase lutéale, le follicule se transforme en une glande qui est appelée corps jaune en raison de sa couleur. Le corps jaune produit maintenant l’hormone progestérone. L’augmentation du niveau de l’hormone prépare la paroi de l’utérus à l’implantation de l’ovule fécondé. Elle fait également en sorte que la glaire cervicale redevienne visqueuse et moins perméable, ce qui réduit la durée de vie des spermatozoïdes.2

La progression hormonale dans la seconde moitié du cycle | Graphique : © cyclotest

La progression hormonale dans la seconde moitié du cycle | Graphique : © cyclotest

Préparez-vous à votre période menstruelle

Cycle féminin sans fécondation – Si l’ovule n’a pas été fécondé, la grossesse n’aura pas lieu. Le corps jaune meurt environ 12 à 16 jours après l’ovulation et les niveaux d’œstrogène et de progestérone chutent. La muqueuse de l’utérus se détache, ce qui peut provoquer des douleurs menstruelles chez de nombreuses femmes. La température basale baisse et le saignement commence. Avec le début des saignements mensuels, un nouveau cycle menstruel commence.2

Progression du cycle pendant l'implantation | Graphique : © cyclotest

Cycle féminin après la fécondation

Une fois l’ovule fécondé, pendant quelques jours, il passe de l’ovaire à l’utérus. Une fois sur place, la paroi de l’utérus est prête par l’effet de l’œstrogène pour l’implantation. Si l’ovule fécondé a pu s’implanter, le corps jaune est conservé et commence à produire de grandes quantités de progestérone. Par conséquent, la muqueuse de l’utérus n’est pas éliminée et les règles ne commencent pas.2

La température basale du corps reste à un niveau élevé et l’hormone hCG (hormone chorionique gonadotrophine humaine) est produite. Ces signes de grossesse font partie des symptômes fiables qui indiquent une fécondation.

Progression hormonale à la fin du cycle

Progression hormonale à la fin du cycle

Comment le cycle menstruel vous affecte ?

Au cours de votre cycle menstruel, les niveaux d’hormones dans votre corps changent. Ce cycle peut affecter votre humeur et votre peau.

Votre cycle et votre humeur

Les hormones sexuelles auraient un effet sur l’humeur. Selon la phase du cycle, de nombreuses femmes ressentent des hauts et des bas. Cependant, cela varie d’une femme à l’autre.4, 5, 6 6 Les chercheurs soulignent que les différentes phases du cycle féminin peuvent être utilisées, par exemple, pour les rendez-vous professionnels et personnels. Ces hauts et ces bas ne sont vécus que par les femmes qui ont un cycle naturel. Bien évidemment la connaissance de votre propre cycle est une condition de base.4

Dans la 1ère moitié du cycle

En raison de l’augmentation des niveaux d’œstrogènes, de nombreuses femmes se sentent plus belles, plus créatives et plus concentrées pendant cette phase.4 Une étude a même montré que le cycle féminin peut vous inciter à dépenser moins d’argent et à rechercher des aliments à faible teneur en calories.7 Beaucoup remarquent également une perte de poids.8 Enfin, on dit que le besoin de proximité augmente également.8 Pour les raisons mentionnées, l’œstrogène est également appelé « l’hormone du bonheur ».4

Conseils

Cette phase est idéale pour les rendez-vous et les rencontres. Vous arriverez également à être plus raisonnable lors de vos courses et vous arriverez à manger plus sainement.

Influence de l’ovulation sur la libido

Peu avant ou le jour de l’ovulation, de nombreuses femmes remarquent une augmentation de désir et de plaisir.9 Une autre étude intéressante a révélé que le visage d’une femme est plus attrayant peu avant l’ovulation.10

Les chercheurs ne peuvent pas dire ce qui change exactement au cours du cycle menstruel. Ils soupçonnent un changement de la couleur et de la taille des lèvres, du degré de dilatation de la pupille, de la couleur de la peau et de la texture des cheveux.11

Conseils

Mettez vos rendez-vous professionnels et privés principalement dans cette période. Votre équilibre hormonal ne parle que pour vous dans cette phase !

Evaluez vos symptômes d'ovulation avec cyclotest mySense

Dans la 2ème moitié du cycle

En plus du SPM, l’augmentation de la progestérone entraîne souvent des maux de tête, de la fatigue, une tension intérieure, de l’irritabilité et même des humeurs dépressives33 Certaines femmes peuvent aussi observer une prise de poids.4 Pour les raisons mentionnées ci-dessus, la progestérone est aussi appelée « l’hormone sédatif » car elle a un effet dépresseur.

Conseils

Dans cette phase, vous pouvez faire quelque chose de bien pour vous-même, par exemple de planifier une journée de bien-être et de relaxation. Des exercices modérés et des promenades au grand air peuvent également vous aider à surmonter cette phase.

Humeur avant et pendant vos règles

Les sautes d’humeur déclenchées par la progestérone peuvent s’intensifier encore davantage au cours de cette phase. Cependant, les chercheurs ont constaté que pendant et peu après les règles, la volonté de coopérer augmente dû à la faible concentration globale d’hormones sexuelles.12

Conseils

Pourquoi ne pas prévoir des rendez-vous de négociation importants pendant cette phase ? Ou cette conversation longtemps repoussée avec votre partenaire…

Comment le cycle affecte votre peau ?

Le cycle féminin a également un effet sur votre peau. Peut-être souffrez-vous aussi de changements cutanés pendant votre cycle ? Cela s’explique par les différentes quantités d’hormones sexuelles, qui provoquent souvent des imperfections de la peau.

Comment puis-je calculer et suivre mon cycle ?

Vous pouvez suivre votre cycle à l’aide d’un calendrier menstruel.

Si vous voulez en savoir plus, le thermomètre basal connecté Bluetooth cyclotest mySense avec l’application pour le cycle vous aidera. Cet appareil vous permet d’observer les processus naturels du cycle féminin et vous aide à calculer votre cycle de manière simple et fiable. Il évalue l’évolution individuelle de la température basale du corps. Vous pouvez également évaluer d’autres signes d’ovulation.

Les différentes réactions du cycle féminin que nous vous avons présentés ici illustrent le nombre d’informations supplémentaires que la température basale et les diverses hormones peuvent vous apporter. cyclotest mySense exploite ce potentiel et calcule votre cycle individuellement sur la base des signes corporels du cycle féminin.

Quelle est la durée du cycle féminin ?

La durée du cycle féminin varie d’une femme à l’autre. Normalement, la durée du cycle menstruel est comprise entre 23 et 35 jours. La phase suivant l’ovulation est généralement stable entre 12 et 16 jours.2

Les écarts dans la durée du cycle, c’est-à-dire un cycle irrégulier, se produisent généralement dans la phase précédant le jour de l’ovulation.3

L’insuffisance lutéale est un trouble du cycle et la seconde moitié du cycle peut être raccourcie. Dans cette pathologie, la phase lutéale est très courte, ce qui peut conduire à des difficultés lors de la conception d’un enfant, car, la muqueuse de l’utérus ne peut pas être suffisamment constituée par exemple.

Comment fonctionne la pilule dans le cycle féminin ?

Il existe de nombreux types de pilules. Presque toutes contiennent les deux hormones œstrogène et progestatif. Les progestatifs synthétiques contenus dans le contraceptif hormonal sont dérivés de la progestérone, ce qui signifie que c’est une hormone produite artificiellement. Lorsqu’il est ingéré, le niveau d’hormones reste constant et les processus hormonaux naturels du cycle menstruel sont supprimés. Cela peut être utilisé si vous souhaitez retarder les règles. Avec ce moyen de contraception, la maturation de l’ovule dans les ovaires est inhibée, le pic de LH ne se produit pas et la rupture du follicule ne peut pas avoir lieu. Le cycle féminin n’a que des jours non féconds et la fécondation n’est pas possible. En outre, la paroi de l’utérus n’est plus suffisamment construite, ce qui empêche l’ovule fécondé de s’implanter et donc de tomber enceinte.13 Les progestatifs modifient également la consistance de la glaire cervicale.

Ce dernier est le mode d’action de la minipilule, qui ne contient pas d’oestrogènes. La modification de la glaire cervicale au niveau du col de l’utérus et de la paroi de l’utérus a donc un effet contraceptif. Selon le principe actif, l’ovulation est également empêchée par des variantes sans œstrogènes.

Cycle menstruel avec la prise de la pilule | Graphique : © cyclotest

Cycle menstruel avec la prise de la pilule | Graphique : © cyclotest

La pilule est un médicament et peut présenter divers risques. Peut-être souffrez-vous des effets secondaires négatifs ? Ou bien appartenez-vous à un groupe à risque qui devrait s’abstenir de recourir à la contraception hormonale ? Si vous envisagez de vous arrêter, il y a quelques éléments à prendre en compte. Vous trouverez des conseils utiles à ce sujet dans notre section « Conseils », sous « Arrêter la pilule ».

Sources :

  • 1 Lundsberg, L. S. et al.: Knowledge, attitudes, and practices regarding conception and fertility: a population-based survey among reproductive-age United States women. Fertility and Sterility, Vol. 101. 2014.
  • 2 Malteser Arbeitsgruppe Natürliche Familienplanung (Hrsg.): Natürlich und sicher. Das Praxisbuch. 18. Auflage. Stuttgart 2011.
  • 3 Raith-Paula, E. et al.: Natürliche Familienplanung heute. Modernes Zykluswissen für Beratung und Anwendung. 5. Auflage. Heidelberg 2013.
  • 4 Ohl, S. und Dignös, E.: Die Zyklusstrategie – Weibliche Power-Potenziale erkennen & Tag für Tag nutzen. München/Berlin 2015.
  • 5 Romans, S. et al.: Mood and the menstrual cycle: a review of prospective data studies. Gend. Med., Vol. 9. 2012.
  • 6 Van Lersel, K. C. et al.: The impact of menstrual cycle-related physical symptoms on daily activities and psychological wellness among adolescent girls. J Adolesc, Vol. 24. 2016.
  • 7 Hill, S. E. and Durante, K. M.: Do women feel worse to look their best? Testing the relationship between self-esteem and fertility status across the menstrual cycle. Personality and Social Psychology Bulletin, Vol. 35 (12). 2009.
  • 8 Buffenstein, R. et al.: Food intake and the menstrual cycle: a retrospective analysis, with implications for appetite research. Physiological Behavior, Vol. 58. 1995.
  • 9 Roney, J. R. and Simmons, Z. L.: Hormonal predictors of sexual motivation in natural menstrual cycles. Hormones and Behavior, Vol. 63. 2013.
  • 10 Roberts, J. H. et al. : Female facial attractiveness increases during the fertile phase of the menstrual cycle. Proceedings of the Royal Society: Biology Letters. 2004.
  • 11 Bobst, C. et al.: Mens’ Preference for the Ovulating Female is Triggered by Subtle Face Shape Differences. Hormones and Behavior, Vol. 62. 2012.
  • 12 Anderl, C. et al.: Cooperative preferences fluctuate across the menstrual cycle. Judgment and Decision Making, Vol. 10. 2015.
  • 13 Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (BZgA) (Hrsg.): Broschüre „Sichergehn – Verhütung für sie und ihn“. Köln 2013.