Livraison offerte en France Métropolitaine via Colissimo

Insuffisance lutéale

Si vous n’arrivez pas tomber à enceinte, l’insuffisance lutéale peut être en cause. L’insuffisance lutéale est une infertilité induite par les hormones : le corps ne produit pas suffisamment d’hormone lutéale (progestérone). Les conséquences sont l’échec de l’implantation de l’ovule dans de mauvaises conditions hormonales, ce qui peut conduire à un avortement précoce.

Insuffisance lutéale

Qu’est-ce que l’insuffisance lutéale ?

Après le jour de l’ovulation, l’un des deux ovaires de la femme forme ce que l’on appelle le corps jaune. On l’appelle ainsi parce que son tissu est en fait jaune. Il a pour fonction de produire l’hormone du corps jaune (progestérone naturelle) après l’ovulation. C’est l’une des hormones sexuelles les plus importantes chez une femme.

Alors que dans la première phase du cycle, la muqueuse de l’utérus se développe sous l’influence de l’hormone œstrogène, le rôle de l’hormone lutéinisante (LH) est de préparer la muqueuse de l’utérus à l’implantation de l’ovule fécondé.

Si les ovaires produisent trop peu de progestérone, le corps jaune ne se développe pas suffisamment à partir du follicule de l’ovule. On parle alors de phase lutéale ou d’insuffisance du corps jaune.2 Si le corps est déficient en progestérone, il peut y avoir une carence en hormones secondaires qui sont produites à l’aide de la progestérone. Ainsi, l’insuffisance lutéale peut être la cause d’un désir non satisfait d’avoir des enfants.1

L’experte Dr. Dorothée Struck répond :

Dr. Dorothée Struck

Lorsqu’il y a un manque de progestérone, toute une série de symptômes peuvent survenir mais certaines femmes les ressentent peu.
Si des symptômes graves se produisent, ils peuvent apparaitrent sous la forme de douleurs prémenstruelles, une rétention d’eau, une émotivité plus forte, des sauts d’humeur, une sensibilité des seins, etc., mais cela en dit peu sur le niveau réel de progestérone dans le sang.

Quels sont les symptômes typiques de l’insuffisance lutéale ?

Un cycle irrégulier est un symptôme important de l’insuffisance lutéale. Vous avez généralement une deuxième phase de cycle raccourcie (également appelée phase du corps jaune), au cours de laquelle l’ovulation a régulièrement lieu. Lors de la mesure de la température corporelle dite basale chaque jour au réveil et de la combinaison des valeurs mesurées, vous obtiendrez votre courbe de cycle. Sur cette base, vous pouvez normalement voir que le cycle est divisé en deux phases : De haut en bas. La deuxième moitié raccourcie du cycle présente moins de 8 à 10 valeurs de température élevée en cas de insuffisance lutéale.1 La concentration de l’hormone lutéinisante dans le sang peut également fournir une indication d’une éventuelle insuffisance lutéale si elle est trop faible dans la phase du deuxième cycle.3

L’image ci-dessus montre un cycle de 26 jours avec une phase raccourcie dans la deuxième moitié du cycle. Le jour de l’ovulation a été déterminé ici en mesurant la température basale au réveil. La phase lutéale commence avec la première valeur de température relativement élevée le 19e jour, et dans cet exemple, cette phase dite haute, dure jusqu’à la fin du 26e jour.

Comme le montre cet exemple, il est possible d’obtenir des informations intéressantes sur les symptômes d’une carence en progestérone en déterminant la température du corps. Comme décrit précédemment, ce taux augmente après le jour de l’ovulation et reste à ce niveau élevé jusqu’à la prochaine période menstruelle. Il est important de noter que nous ne parlons que de quelques dixièmes de degré de différence qui constituent ce niveau élevé. C’est pourquoi il est important de mesurer correctement en utilisant un thermomètre basal qui tient compte de ces nuances.

Si cette augmentation vers le niveau élevé est plutôt « en escalier », c’est-à-dire que l’augmentation ne se produit que progressivement, cela peut également être un symptôme de carence en progestérone.4 Les spottings dans la deuxième phase du cycle est également considéré comme un symptôme de carence en progestérone.1

Les spottings d’un 1 à 2 jours avant la période sont tout à fait normaux. S’il n’y a pas eu de grossesse, le corps arrête de produire de la progestérone dans le corps jaune. Cela se constate à la baisse de température juste avant les règles. Pendant la grossesse, la température reste élevée et peu même monter un peu. Si le niveau de progestérone chute, des tâches visqueuses brunâtres ou rosâtres avant la menstruation réelle peuvent se produire, ce qui est tout à fait normal. Si les saignotements surviennent plus de trois jours avant la période, il y a une forte suspicion de carence en progestérone. Cela peut être confirmé par une courbe de température où la chute des températures est trop rapide.

Une fausse couche antérieure peut être une preuve supplémentaire d’une insuffisance lutéale. Comme la muqueuse de l’utérus n’est pas assez riche en nutriments et stable, une fausse couche, généralement très précoce, peut se produire plus fréquemment. Souvent, l’insuffisance lutéale n’est reconnue qu’après plusieurs fausses couches.

Une carence en progestérone peut également être à l’origine de symptômes tels que :

  • Les douleurs musculaires et articulaires
  • Des fibromes l’utérus
  • Des kystes
  • Des fuites urinaires
  • Des SPM

Ces symptômes ne sont souvent pas associés à une insuffisance lutéale, mais ils peuvent indiquer un trouble hormonal.2

Carence en progestérone : quelles en sont les causes ?

Le corps jaune doit être entièrement produit afin d’accomplir ses fonctions. Les causes d’un trouble du corps jaune dans les ovaires sont nombreuses :

  • Des infections antérieures des ovaires
  • Une maturation insuffisante des follicules en relation avec le syndrome des ovaires polykystiques
  • Des troubles fonctionnels de la glande surrénale, de la glande thyroïde ou du pancréas (diabète)
  • Le syndrome chronique du côlon irritable : en raison de la perte de vitamines et de minéraux, la fonction ovarienne est réduite.
  • Stress sévère : le stress à long terme peut amener le corps à produire plus de prolactine (l’hormone qui produit le lait). Cela ralentit la maturation des œufs et inhibe la formation de progestérone. Par conséquent, la fertilité est également réduite pendant l’allaitement.
  • L’insuffisance ovarienne : En raison d’une libération insuffisante des hormones FSH et LH par l’hypophyse, les ovaires ne sont pas suffisamment stimulés.
  • La ménopause
  • Le stress environnemental

Insuffisance lutéale : pourquoi je n’arrive pas à tomber enceinte ?

La progestérone est essentielle pour tomber enceinte. Si cette hormone n’est pas produite en quantité suffisante, des problèmes peuvent survenir lors de la fécondation de l’ovule, puis lors de sa maturation et du maintien de la grossesse. La fonction la plus importante de la progestérone est le maintien de la grossesse pendant les premières semaines de la grossesse. Par exemple, l’hormone du corps jaune fournit des nutriments à la paroi de l’utérus pour que l’ovule puisse mûrir. Enfin, un manque en progestérone peut entraîner une interruption de grossesse précoce si les conditions hormonales sont insuffisantes.

De plus, l’hormone prépare la glande mammaire à la production de lait. La progestérone veille à ce qu’aucun autre ovule ne puisse s’implanter et elle empêche les ovules de poursuivre leur maturation dans l’autre ovaire. Il est important de noter qu’un manque de progestérone n’est pas une maladie en soi, mais plutôt un dysfonctionnement des ovaires, dans lequel la formation d’un corps jaune complet ne fonctionne pas.

En savoir plus ? Cela pourrait vous plaire :

Insuffisance lutéale : que pouvez-vous faire ?

Si le désir d’avoir un enfant est inassouvi depuis des mois, il est conseillé d’aller chez le médecin. Si vous avez déjà observé vos cycles et peut-être même analysé votre température basale, cela peut déjà fournir un point de départ important.

Traitement de la carence du corps jaune

Le médecin peut ensuite prescrire d’autres examens médicaux afin de mener à bien la grossesse. Par exemple, un médecin prescrira une analyse de sang ou une analyse de salive pour analyser le taux de progestérone.

L’analyse de vos cycles sur une longue période peut être utile. Un seul cycle menstruel au cours duquel il peut y avoir eu une faiblesse lutéale dans la seconde moitié du cycle ne prouve pas nécessairement qu’elle se reproduira dans tous les cycles. Il peut également être déterminé si l’ovulation a lieu.

cyclotest mySense fournit des informations importantes sur une éventuelle insuffisance en progestérone.

Le thermomètre basal connecté Bluetooth, avec l’application cyclotest mySense, peut vous fournir un support de base. D’une part, la durée du cycle peut être déterminée en entrant régulièrement la période menstruelles. D’autre part, en déterminant la température basale du corps le matin, l’évolution des valeurs mesurées est illustrée sous la forme d’une courbe de cycle.

courbe du cycle

Courbe de cycle | cyclotest mySense

Cela facilite l’identification des températures hautes et crescendo. Si l’application détecte des irrégularités, elle vous indiquera d’une possible faiblesse lutéale.

Cette indication peut potentiellement vous faire gagner un temps précieux. De plus, les courbes des cycles précédents peuvent être consultées et imprimées, vous permettant une excellente base de discussion pour le rendez-vous avec le gynécologue.

La courbe vous montre bien plus, à savoir le lien entre vos entrées, vos notes quotidiennes, votre cycle – et tout cela en un coup d’œil ! Vous pouvez également utiliser le symbole du stylo pour accéder directement aux entrées du jour sélectionné et les modifier.


Le mini-ordinateur de cycle cyclotest myWay vous fournit également des informations sur l’insuffisance lutéale ainsi que des courbes de cycle claires. Vous pouvez enregistrer d’autres informations importantes sur votre cycle, par exemple l’aspect de votre glaire cervicale.

On peut voir à quoi ressemble l'indication d'insuffisance lutéale sur l'ordinateur de cycle cyclotest myWay.

Indication de l’insuffisance lutéale avec cyclotest myWay

Traiter l’insuffisance lutéale :

  1. Observez votre courbe de température corporelle basale sur plusieurs cycles et regardez attentivement la progression de la température. La seconde moitié du cycle est-elle raccourcie ? La courbe redescend rapidement.
  2. Observez également d’autres symptômes physiques tels que des saignements (légers) avant les règles et combien de jours avant cela se produi
  3. Prenez rendez-vous avec votre médecin et discutez des résultats de votre suivi du cycle.
  4. Ensemble, nous pouvons discuter des mesures à prendre si un déficit en progestérone est suspecté. Le sang est généralement prélevé en premier, puis il est déterminé individuellement si un traitement hormonal peut être utile. Parfois la prise de gattilier, par exemple, peut également être utile.

 

Traitement de l’insuffisance lutéale : tomber enceinte malgré l’insuffisance lutéale ?

Le traitement recommandé consiste généralement à favoriser la maturation du follicule afin qu’il puisse se transformer complètement en corps jaune. Il s’agit de l’administration d’hormones sous forme de médicaments (généralement dans la seconde moitié du cycle), qui contribue à une meilleure maturation des follicules.3 Un diagnostic individuel ainsi qu’un traitement approprié, généralement hormonal, sont initiés par votre médecin, par exemple avec les médicaments Clomid (un œstrogène à faible dose) et Utrogestan.

 

 

Traiter naturellement l’insuffisance lutéale

En cas de manque de progestérone, la prise de gattilier peut également aider. Des études mineures ont montré que les ingrédients actifs des graines harmonisent l’équilibre hormonal féminin et peuvent avoir un effet positif sur la fertilité. 5, 6 Lorsqu’un taux de prolactine légèrement élevé est responsable, une expérience avec du gattilier peut être appropriée.

La prolactine inhibe la production de diverses hormones importantes pour la fécondation et ralentit la maturation des ovules. Cela se traduit alors par une baisse des niveaux de progestérone. Les chercheurs de ces études concluent que le gattilier peut compléter les thérapies conventionnelles ou représenter une alternative. Cette plante médicinale, comme toutes les autres, n’est pas incontestablement la solution miracle pour toutes les femmes ou faiblesses corporelles jaunes.

Réduction du stress :

La faiblesse du corps jaune est souvent associée au stress chronique. Comme tous les stress ne peut pas être évités, il est important d’améliorer votre propre résilience au stress. Cela signifie être capable de mieux se débarrasser du stress et de s’en remettre plus rapidement. Que ce soit du yoga, de la méditation ou de l’hypnose (par exemple avec notre expert Dr Struck ), il existe de nombreuses façons d’augmenter votre propre résistance au stress et de vous détendre même dans les moments difficiles de la vie. Se remettre d’un niveau de stress élevé est très important pour la santé mentale et physique et, enfin et surtout, pour la formation d’une quantité suffisante d’hormones du corps jaune.

 

L’insuffisance lutéale est-elle normale après l’arrêt de la pilule ?

De nombreuses femmes qui souhaitent avoir des enfants ont déjà utilisé la pilule contraceptive. Après l’arrêt de la pilule, des irrégularités menstruelles peuvent se produire, surtout au cours des premiers mois, et cela peut conduire à des difficultés pour tomber enceinte rapidement. Les irrégularités du cycle comprennent également des cycles avec une insuffisance lutéale. Une étude a révélé que l’insuffisance lutéale peut augmenter jusqu’au 7e cycle.7

C’est là que la surveillance de vos cycles et la détection des perturbations du deuxième cycle sont les plus utiles. La plupart des troubles du cycle s’autorégulent et aucun traitement spécial n’est nécessaire. Toutefois, cela signifie que votre désir d’avoir un enfant ne peut se réaliser que plusieurs mois après avoir arrêté de prendre la pilule.

Toutes les questions importantes sur l’insuffisance lutéale

L’insuffisance lutéale peut être diagnostiquée de plusieurs façons. Dans la plupart des cas, les femmes concernées ont une phase de deuxième cycle raccourcie. Il y a moins de 8 à 10 valeurs de température augmentée. Vous pouvez trouver un exemple de cycle ici. En outre, le médecin peut prescrire une analyse sanguine ou salivaire pour analyser le taux de progestérone. Après un diagnostic, la cause doit être recherchée.
Un cycle irrégulier ou une fausse couche, par exemple, font partie des symptômes de l’insuffisance lutéale. Il existe d’autres symptômes qui peuvent indiquer un manque de progestérone. Nous les avons répertoriés pour vous ici.
Les causes de l’insuffisance lutéale sont variées. Ainsi, l’endométriose ou le syndrome SOPK peuvent déclencher une insuffisance lutéale, mais aussi la ménopause ou d’autres raisons peuvent en être responsables.
Si vous ne tombez pas enceinte et que l’hypothèse d’une insuffisance lutéale est présente, vous devez consulter un médecin. Il peut prescrire un traitement individuel en fonction de la cause d’une insuffisance lutéale. Par exemple, des médicaments peuvent être prescrits pour favoriser la maturation du follicule. Le poivre des moines peut être pris comme complément naturel. Pour en savoir plus sur le traitement de l’infertilité, cliquez ici.
Le taux de progestérone peut être déterminé par une prise de sang. Le sang doit être prélevé certains jours de la deuxième moitié du cycle.

Sources :



En savoir plus sur le même sujet


Il n'y a pas de commentaires

Vous avez une question ou une remarque sur l'article? Partagez-la avec nous!

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués. *

*
*

Vos données personnelles seront traitées par nous pour la publication de votre article de blog conformément à notre déclaration de protection des données .