Livraison offerte en France Métropolitaine via Colissimo

Rapport sur les dangers des pilules contraceptives

Dans le rapport de 2015 sur les dangers des pilules, réalisé par l’Université de Brême en coopération avec la Techniker Krankenkasse (TK), les auteurs affirment que les pilules contraceptives plus modernes de 3e et 4e génération présentent un risque de thrombose plus élevé. Ils ont également vérifié si les pilules contraceptives plus récentes apportent un progrès thérapeutique.

Un risque plus élevé de thrombose avec les nouvelles pilules contraceptives

Vous vous demandez quels sont les dangers des pilules contraceptives ? La pilule de contraception est un médicament bien établi qui est utilisé depuis des décennies pour protéger contre la grossesse. Il s’agit d’un médicament et il n’est donc pas exempt d’effets secondaires. Vous prenez une pilule contraceptive et vous vous demandez si elle présente un danger ou un risque de thrombose plus élevé ? Cet article va vous permettre d’en savoir plus sur les risques liés à la pilule.

Danger des pilules de 3ème et 4ème génération

Gerd Glaeske, professeur d’économie de la santé à l’Université de Brême, indique clairement que de nombreux médecins et patients sous – estiment les effets secondaires de la pilule. Ses études ont montré que les préparations de ces nouvelles pilules contraceptives augmentent considérablement le risque de thrombose et sont donc potentiellement mortelles. Mais ce sont précisément ces préparations de pilules qui sont le plus fréquemment prescrites aujourd’hui, selon le rapport sur la pilule TK.

Les nouvelles pilules contraceptives sont également appelées pilules de 3ème et 4ème génération. Elles contiennent les progestatifs gestodène, désogestrel, diénogest, drospirénone, chlormadinone ou nomégestrol.

banniere nouvelle courbe de cycle

Liste des pilules mauvaises pour la santé :

La liste suivante présente les pilules contraceptives les plus vendues en 2014. Les préparations marquées en vert sont celles de la 2e génération. Les lignes marquées en violet sont les pilules de 3ème ou 4ème génération qui présente un danger.

Rapport sur les pilules 2015 : aperçu des pilules contraceptives avec leur principe actif respectif.

Rapport de 2015 sur les dangers des pilules : aperçu des pilules contraceptives avec leur principe actif respectif.

À partir de là, on peut clairement voir que les nouveaux médicaments sous forme de pilules sont prescrits beaucoup plus fréquemment que ceux contenant du lévonorgestrel.

Le rapport de 2015 sur les dangers de la pilule est basé sur les données de TK, la plus grande compagnie d’assurance maladie en Allemagne. Entre 2011 et 2013, près de 400 000 filles et femmes âgées de 11 à 19 ans y étaient assurées. Les données comptables de TK montrent que les filles se sont déjà vu prescrire des pilules contraceptives dès l’âge de 11 et 12 ans. À l’âge de 15 ans, une fille sur cinq prend régulièrement des hormones pour la contraception. A l’âge de 19 ans, 3 jeunes femmes sur 4 ont une ordonnance pour ce médicament. Une jeune de 19 ans sur deux a déjà pris une pilule de 3ème ou 4ème génération, par exemple avec de la drospirénone.

Danger plus élevé avec les dernières générations de pilules :

Le professeur Petra Thürmann explique dans le rapport sur les risques de la pilule que des thromboses dans les veines ou les poumons surviennent chaque année chez 2 femmes sur 10 000, par ailleurs en bonne santé, qui ne prennent pas d’hormones à des fins contraceptives et qui sont en âge de procréer mais pas enceintes.

Pour les femmes prenant une pilule de 2ème génération contenant du lévonorgestrel, le risque de thrombose est déjà trois fois plus élevé. On compte 5 à 7 femmes touchées pour 10 000 femmes. Pour les femmes qui utilisent des contraceptifs de 3e ou 4e génération, comme la drospirénone, le risque est jusqu’à sept fois plus élevé. Selon le rapport sur les dangers de la pilule, cela signifie que, chaque année, 9 à 14 utilisatrices de pilules sur 10 000 développent un dangereux caillot sanguin, qui peut entraîner la mort.

Le rapport Rote-Hand-Brief de décembre 2018 fournit les informations suivantes sur le risque de thromboembolie veineuse3 :

LévonorgestrelRéférence5-7

Substance active Risque relatif par rapport au lévonorgestrel Nombre de femmes / 10 000 affectées par an
Non-utilisatrices non enceintes 2
Norgestimate / noréthistérone 1.0 5-7
Diénogest 1.6 8-11
Gestodène / désogestrel / drospirénone 1.5 – 2.0 9-12
Étonogestrel / norelgestromine 1.0 – 2.0 6-12

Pour les femmes qui fument, et qui ont plus de 35 ans ou qui ont des antécédents familiaux de thrombose, le risque de maladie cardiovasculaire augmente considérablement en raison de la thrombophilie (une tendance congénitale ou acquise à la thrombose), et les auteurs du rapport recommandent d’arrêter de toute urgence la pilule contraceptive.

Pour les femmes plus jeunes, qui ne fument pas et ne sont pas en surpoids, il n’y a – selon le rapport sur le danger de la pilule, peu de risque dans ces nouvelles préparations. Le professeur souligne toutefois que les contraceptifs hormonaux au lévonorgestrel sont tout aussi sûrs que les produits de 3e et 4e génération, contenant, par exemple, du désogestrel ou de la drospirénone. Les premiers, en revanche, présentent un risque de thrombose plus faible.

évaluer de manière fiable la température corporelle basale avec le mySense de cyclotest

Pourquoi les pilules de 3ème et 4ème génération sont-elles fréquemment prescrites ?

Jens Baas, président du conseil d’administration de TK, est préoccupé par le fait que les pilules contraceptives sont prescrites et prises à la légère. L’équipe de recherche a constaté que les nouvelles pilules étaient souvent prescrites avec l’indication qu’elles sont moins dosées. Cependant, ce n’est pas correct, car les pilules contraceptives au lévonorgestrel sont également très faiblement dosées.

Les auteurs du rapport sur les dangers des pilules estiment que les nouvelles préparations ont été développées principalement pour pouvoir être commercialisées à des prix de vente plus élevés. La conclusion des auteurs du rapport de 2015 sur les risques des pilules annonce que : Si la pilule contraceptive s’est avérée être le contraceptif le plus approprié pour une femme, alors cette pilule doit être une pilule de deuxième génération, à moins que des conséquences négatives ne surviennent. Elle présente un meilleur « équilibre avantages-inconvénients ».

Le professeur Glaeske explique que les contraceptifs hormonaux sont souvent prescrits non seulement pour éviter une grossesse, mais aussi pour des effets secondaires « positifs », comme une peau plus claire, des cheveux plus brillants et même une perte de poids. Le chercheur avertit que cela signifie que, dans de nombreux cas, les préparations sous forme de pilules ne sont plus perçues comme un médicament sérieux, mais davantage comme un produit pour améliorer le style de vie.

Vous aimerez peut-être ces produits :

Il est bon que la grande majorité des jeunes d’aujourd’hui prennent soin de leur contraception. Cependant, Christian Albring, président de l’association professionnelle des gynécologues, expliques-en quelques mots que presque tous les contraceptifs impliquent une intervention dans le corps de la femme. La pilule contraceptive n’est en aucun cas un produit de style de vie qui doit être pris à la légère.
F. Rohrer, qui a pris une pilule de 4ème génération avec le progestatif drospirénone est tombé malade d’une embolie pulmonaire. Elle souligne que les risques et les effets secondaires de la pilule doivent être clarifiés. Selon le rapport sur les dangers de la pilule, chaque femme devrait évaluer de manière critique si son propre « équilibre bénéfice/préjudice » est correct lorsqu’elle prend la pilule1.

Les dangers des pilules contraceptives : Que faire ?

Vous prenez actuellement des hormones à des fins de contraception et vous vous demandez si votre médicament fait également partie des « pilules dangereuses » ?

Ma pilule contraceptive présente-t-elle un risque accru ?

Le graphique ci-dessus présente 40 types de pilules qui ont été les plus vendues en 2014. Vérifiez si votre médicament hormonal est inclus et lisez le progestatif qu’il contient. Si votre pilule contraceptive n’est pas incluse, veuillez consulter la notice ou la rechercher sur Internet avec « Nom de la pilule notice », par exemple « Yasminelle notice ».

Pilules contenant du gestodène, du désogestrel ou de la drospirénone

Si votre préparation contient les ingrédients gestoden, désogestrel ou drospirénone, elle appartient à la 3ème ou 4ème génération et présente un risque plus élevé.

Le risque de thrombose n’est pas encore connu pour les pilules contraceptives dont les principes actifs sont le diénogest, la chlormadinone et le nomégestrol. Sur la base d’études plus anciennes, le rapport actuel de 2015 sur les dangers des pilules indique un risque 1,8 fois accru par rapport à l’ingrédient actif de la pilule deuxième génération.

Pilule de 2ème génération

Si votre moyen de contraception contient le principe actif lévonorgestrel, il appartient à la 2e génération et présente un effet secondaire de thrombose plus faible par rapport à la nouvelle génération.

Comment les autres contraceptifs hormonaux sont-ils évalués ?

Le rapport de 2015 sur les dangers de la pilule n’a évalué que les contraceptifs oraux. Selon une étude danoise de 2001, l’anneau vaginal et le patch hormonal ont été classés comme présentant un risque similaire en termes de risque de thrombose que les pilules de 3ème et 4ème génération2. L’étude a estimé que le risque du DIU hormonal était similaire à celui des pilules de deuxième génération.

Demandez à votre gynécologue des informations détaillées sur les risques et les effets secondaires de la pilule. Il est également conseillé de lire la notice en détail, car elle doit énumérer tous les risques liés aux pilules contraceptives.

Existe-t-il une alternative à la pilule ?

Les conclusions du rapport sur la pilule, le risque accru de thrombose et d’autres informations poussent de nombreuses femmes à réfléchir à des moyens de contraceptions sans hormones. Voulez-vous arrêter la pilule ? Il est important de s’en occuper de manière intensive à l’avance car l’arrêt de la pilule ne doit pas être pris à la légère.

Il est également important de décider par vous-même ce que vous allez faire après avoir arrêté la pilule et quelles sont les alternatives disponibles. L’équipe éditoriale de cyclotest a rassemblé des informations utiles à cet effet.

Déterminer la fertilité sans hormones

Le contraceptif sans hormones vous permet de déterminer vos jours fertiles et infertiles. Un thermomètre basal et une application de cycle peuvent vous aider à mettre en œuvre la méthode de la température ou la méthode de la symptothermie.

Avec le thermomètre basal connecté Bluetooth cyclotest mySense avec application de cycle, vous pouvez déterminer les jours où il existe un risque de grossesse. Et tout cela sans hormones et sans risque de caillots sanguins dangereux.

Le cyclotest MyWay mesure et analyse la température au réveil, également appelée température basale ainsi que d’autres symptômes, et distingue ainsi la phase fertile du mois des jours infertiles.

Nos leçons tirées du rapport de 2015 sur les dangers des pilules contraceptives :

Ce qu’il faut retenir :

  • Interrogez votre propre situation en fonction de votre phase de vie !
  • Obtenez des informations spécifiques ! Questions ou incertitudes, par exemple sur le risque individuel de thrombose, peut être clarifié lors d’une conversation avec votre propre gynécologue.
  • Les rapports d’expérience personnelle permettent également de mieux classer le risque des pilules contraceptives. Peut-être connaissez-vous quelqu’un dans votre cercle d’amis, vos connaissances ou votre famille qui pourrait vous donner de plus amples informations.

Le rapport complet peut être téléchargé sur le site Internet de Techniker Krankenkasse.

Sources :



En savoir plus sur le même sujet


Il n'y a pas de commentaires

Vous avez une question ou une remarque sur l'article? Partagez-la avec nous!

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués. *

*
*

Vos données personnelles seront traitées par nous pour la publication de votre article de blog conformément à notre déclaration de protection des données .