Cycle irrégulier

On parle de cycle irrégulier lorsque le cycle menstruel est inférieur à 23 jours ou supérieur à 35 jours. Cela inclut également les cycles présentant des écarts de plus de 8 jours d’un cycle à l’autre.

cycle irrégulier

Qu’est-ce que le cycle irrégulier ? Il existe encore une croyance largement répandue selon laquelle le cycle féminin dure toujours 28 jours. Mais contrairement à ce que beaucoup pensent, c’est plutôt l’exception. Quand parle-t-on d’irrégularité de cycle ? Quelles en sont les causes et qu’est-ce qui m’aidera à le réguler à nouveau ? Quels sont les défis que je dois relever lorsque je veux avoir des enfants ou utiliser une contraception naturelle ?

Qu’est-ce qu’un cycle irrégulier ?

En règle générale, le cycle d’une femme dure de 23 à 35 jours. Le moment des règles diffère d’une femme à l’autre et peut varier d’un mois à l’autre. Mais quand peut-on réellement parler de cycle menstruel irrégulier ?

En raison de la variabilité des cycles mensuels, il n’est pas facile de répondre à la question « Ai-je un cycle irrégulier ? Si les cycles sont en permanence inférieurs à 23 jours ou supérieurs à 35 jours ou s’ils fluctuent régulièrement de plus de 8 jours, ils sont considérés comme irréguliers.1 Si la durée de votre cycle fluctue dans ces limites, il s’agit de fluctuations « naturelles » au sein de votre cycle.apprenez à connaitre votre cycle avec cyclotest mySense

Symptômes d’un cycle menstruel irrégulier

Il existe plusieurs symptômes d’un trouble du cycle menstruel :

  • Des cycles extrêmement courts
  • Des cycles extrêmement longs
  • Cycle sans rupture du follicule
  • Raccourcissement des phases du corps jaune
  • Certains saignements et douleurs

Des cycles très courts

Avec des cycles très courts, l’ovulation se produit souvent très tôt, généralement entre le 8e et le 10e jour du cycle. Dans ce cas, la première phase du cycle est raccourcie, tandis que la seconde reste souvent « régulière » à 12-16 jours. Les médecins parlent de polyménorrhée lorsque la durée du cycle est ramenée à moins de 21 jours.2

Le diagramme montre un exemple de cycle court de 21 jours. Le pic de température commence au jour 10, donc le jour de la rupture du follicule était vers le jour 9. Dans cet exemple, les règles et la phase fertile se chevauchent. Il est donc possible, dans un cycle très court, de tomber enceinte pendant vos règles.

La phase fertile dans un cycle court et irrégulier de 21 jours.

La phase fertile dans un cycle court et irrégulier de 21 jours.

Des cycles menstruels très longs

Si vos cycles menstruels sont très longs, il peut s’écouler plusieurs jours avant le jour de l’ovulation – souvent jusqu’au moment où vous attendez déjà vos prochaines règles. Dans ce cas, le moment de l’ovulation recule dans le cycle menstruel. Dans cet exemple de cycle ci-dessous, le cycle dure plus de 40 jours et le pic de température ne commence qu’au 36e jour, l’ovulation ayant lieu un jour plus tôt.

Cycle irrégulier très long avec un cycle de 43 jours.

Cycle irrégulier très long avec un cycle de 43 jours.

Dans ce qu’on appelle l’oligoménorrhée, les règles sont trop peu fréquentes, à des intervalles de plus de 35 jours et de moins de 3 mois.

Pas de pic de température – cycle sans rupture du follicule

Il existe également des cycles dans lesquels il n’y a pas d’ovulation avant la prochaine période menstruelle. Dans ce cas, il n’y a pas d’augmentation de température due au manque de progestérone. Ces cycles menstruels sont appelés cycles monophasiques.

S’il n’y a pas d’ovulation au cours d’un cycle mensuel, la durée du cycle est supérieure à 90 jours et les règles sont inexistantes, on parle alors d’aménorrhée. On dit qu’une aménorrhée primaire se produit lorsqu’il n’y a pas eu de saignement menstruel après l’âge de 15 ans. Un autre problème est l’aménorrhée secondaire. Il s’agit de l’absence de règles pendant plus de 3 mois. Un trouble menstruel secondaire de ce type est généralement causé par une maladie dans laquelle il existe généralement un trouble des ovaires.3 Si les règles s’arrêtent après l’arrêt de la pilule contraceptive, on parle d’aménorrhée post-pilule.4

Ces produits pourraient vous plaire :

Phase lutéale raccourcie

Si la température baisse à nouveau dans la phase du 2e cycle après moins de 10 jours et que vos prochaines règles surviennent, on parle de phase lutéale raccourcie. Si cela se produit fréquemment, vous pourriez souffrir d’une insuffisance lutéale. Cette maladie peut empêcher l’ovule de s’implanter correctement dans la paroi de l’utérus, ou se détacher par la suite.

Règles douloureuses ou abondantes

Les douleurs menstruelles sévères, connues sous le nom de dysménorrhée, font également partie des troubles du cycles les plus courants. Elles surviennent en même temps que les règles et peuvent être très variées en termes de gravité et de localisation de la douleur.

Enfin, les spottings (métrorragie) ou les saignements menstruels abondants (hyperménorrhée) font également partie des symptômes. Un signe de l’hyperménorrhée est que les tampons ou les serviettes doivent être changés toutes les heures. La cause est souvent liée à l’utérus. L’hypoménorrhée survient lorsque vos règles sont très légères.

Si vous souffrez de ménorragie, vos règles sont non seulement plus abondantes, mais elles durent également plus de 7 jours.3

Quelles sont les causes d’un cycle menstruel irrégulier ?

Les règles irrégulières peuvent avoir des causes organiques, fonctionnelles (c’est-à-dire causées par une maladie) ou liées à la vie. L’illustration vous montre quelques causes connues d’un cycle irrégulier.

Les causes d'un cycle irrégulier

Les causes d’un cycle irrégulier

En cas de doute, vous devez faire examiner les raisons des fluctuations ou des troubles par votre gynécologue afin de pouvoir reconnaître et traiter d’éventuelles maladies. Les raisons des troubles sont expliquées en détail ci-dessous.

Période menstruelle en fonction de l’âge

Le cycle menstruel dépend de différents facteurs, dont l’âge de la femme. Pour les jeunes filles pubères qui ont déjà eu leurs premières règles, un cycle irrégulier est tout à fait normal. Au fil du temps, le cycle se stabilise. Les femmes entre 30 et 39 ans sont au mieux de leur forme et un cycle irrégulier est moins fréquent dans cette phase de la vie. Après l’âge de 45 ans, les règles redeviennent plus irrégulières, ce qui est un signe avant-coureur de la ménopause.5

Une étude menée par l’University College London montre que la durée du cycle menstruel se raccourcit à partir de l’âge de 25 ans. Toutefois, cela ne représente que 0,18 jour par an, soit environ 3 jours en 20 ans.6

Différentes situations de vie

Certaines conditions de vie peuvent être la cause d’un cycle fluctuant. Les fluctuations sont plus fréquentes après un accouchement, un allaitement ou une fausse-couche.5 C’est tout à fait normal, car l’équilibre hormonal doit être réajusté. Une étude a également révélé qu’environ la moitié des 175 participantes ont connu des perturbations de leur cycle après avoir arrêté la pilule ou les contraceptifs hormonaux.7

Comme vous l’avez sans doute constaté, votre mode de vie peut affecter votre corps et la durée de vos règles à court terme. Un facteur qui joue souvent un rôle est le stress. Qu’elles soient professionnelles ou personnelles, les situations stressantes peuvent perturber votre rythme menstruel habituel et l’arrêt des saignements. Les vacances prolongées et les changements climatiques peuvent également provoquer des cycles menstruels irréguliers.5 Vous pouvez connaître des changements si vous suivez un régime, si vous souffrez d’un trouble alimentaire ou si vous pratiquez des sports de compétition.7

Cycle irrégulier dû à la maladie

Il existe des causes liées à la maladie qui peuvent provoquer un cycle fluctuant :

  • Hyperprolactinémie (élévation du taux de prolactine dans le sang) ou dysfonctionnement de la thyroïde3, 5
  • Trouble de la maturation des follicules : la première moitié du cycle est particulièrement longue et caractérisée par des températures basses
  • Endométriose
  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : les symptômes sont des règles irrégulières ou absentes, une pilosité masculine et une obésité grave, ainsi qu’un dysfonctionnement ovarien11
  • Adnexite (inflammation des trompes de Fallope ou des ovaires) : douleurs abdominales intenses, constipation et fièvre5
  • Malformation des organes reproducteurs
  • Les myomes ou polypes interfèrent avec la contraction de l’utérus
  • Les tumeurs ou les malformations de l’utérus provoquent des saignements menstruels abondants ou très légers8

Fluctuations du cycle dues aux allergies

Des chercheurs norvégiens ont découvert que les patientes souffrant d’asthme et de rhume des foins étaient nettement plus susceptibles d’avoir des cycles menstruels irréguliers que les autres patients. C’est ce qu’a révélé une étude portant sur 8 588 femmes âgées de 25 à 54 ans – une femme sur quatre était affectée par des règles irrégulières.9 Les chercheurs soupçonnent que les hormones féminines peuvent jouer un rôle dans les affections allergiques ; par exemple, de rares cas de dermatite dite œstrogénique ont également été signalés.10
Si vous souffrez d’allergies et de cycles menstruels irréguliers, vous devriez discuter d’un éventuel lien avec votre médecin et vous renseigner sur les options de traitement possibles.

En savoir plus : Cela pourrait vous plaire :

Surveillance du cycle en cas de cycle irrégulier

Les cycles irréguliers peuvent être identifiés en mesurant la température basale du corps avec un thermomètre basal et, si nécessaire, en évaluant d’autres signes d’ovulation.5 Dans l’application cyclotest mySense, vous pouvez renseigner tous les autres symptômes en plus de la température basale du corps, comme par exemple la consistance de votre glaire cervicale. Le graphique vous montre une sélection des différents symptômes. Ces entrées peuvent aider votre médecin à établir un diagnostic.

Enregistrement des cycles irréguliers avec cyclotest mySense

Enregistrement des cycles irréguliers avec cyclotest mySense

L’évaluation de vos symptômes d’ovulation est importante si vous souhaitez utiliser une contraception naturelle ou planifier une grossesse. Mais comment fonctionne cette méthode naturelle si vous avez un cycle irrégulier « normal » et que vous voulez calculer votre ovulation en toute sécurité ?

Contraception avec un cycle irrégulier

Si vous avez un cycle assez long, vous pourriez vous inquiéter d’une grossesse non désirée car vous ne savez jamais quand auront lieu vos prochaines règles. La contraception naturelle vous permet de déterminer avec précision votre fenêtre de fertilité.

L’application cyclotest mySense peut évaluer de manière fiable les fluctuations des cycles. L’application évalue également de manière fiable les cycles très longs (jusqu’à 45 jours).

Remarque : dans ce cas, il n’indique pas autant de jours verts et stériles que pour les femmes ayant un cycle régulier. Pour un degré de certitude élevé, il faut bien sûr tenir compte de la fourchette de fluctuation du jour de l’ovulation.

Comment un cycle irrégulier affecte-t-il le désir d’avoir des enfants ?

Peut-on tomber enceinte malgré un cycle irrégulier ? Il est important de déterminer les jours fertiles, en particulier la période très fertile. Parce que si vous avez un cycle très long, vous aurez moins d’ovulations par an.

Malgré les changements de cycle, on peut généralement y parvenir en observant et en enregistrant les signes d’ovulation. Il est plus facile pour vous de réaliser votre souhait d’avoir un bébé si vous savez quand vous pouvez tomber enceinte. Avec cyclotest mySense, vous pouvez enregistrer tous ces signes et ainsi reconnaître plus facilement les jours fertiles d’un cycle à l’autre. Au fil du temps, vous saurez alors quels signes annoncent quel événement.

De nombreuses femmes se demandent si et comment un test d’ovulation peut les aider à avoir un bébé si elles ont des saignements menstruels irréguliers. Ce test est particulièrement adapté aux femmes qui souhaitent avoir un enfant mais qui ont un cycle menstruel irrégulier ou un cycle long. Vous pouvez saisir les résultats du test LH dans l’application mySense. De cette façon, vos jours très fertiles peuvent être déterminés avec encore plus de précision.

En plus d’identifier de votre fenêtre de fertilité, il est possible de déterminer si vous ovulez dans le cycle respectif. En plus de notre application cyclotest mySense, notre mini-ordinateur de cycle cyclotest myWay peut également vous aider dans l’utilisation de la méthode.

Pour les femmes ayant des cycles longs, la question peut se poser de savoir si vous voulez avoir des enfants : Mes règles arriveront-elles plus tard ou l’absence de menstruation est-elle déjà un signe de grossesse ? Pour clarifier cette question, vous devez effectuer un test de grossesse. Vous devriez le faire au plus tôt le jour de la fin de votre cycle le plus long des derniers mois.

Que doivent faire les femmes avec un cycle irrégulier ?

Si vous avez eu plusieurs fois un cycle irrégulier et que vous souhaitez stabiliser votre cycle, nous avons rassemblé pour vous quelques conseils qui peuvent vous aider. Il existe de nombreuses façons de rééquilibrer les processus hormonaux de votre corps.

Une bonne alimentation avec un cycle irrégulier

Pour assurer une production suffisante d’hormones, vous devez avoir une alimentation saine et équilibrée. Les hormones sexuelles féminines sont produites par l’apport de graisses et de cholestérol, les prostaglandines (hormones tissulaires) provenant à leur tour des acides gras insaturés, et les hormones de l’hypophyse ont besoin d’acides aminés essentiels. Les menstruations irrégulières se produisent souvent chez les femmes qui sont en sous-poids ou anorexiques. Ici, le corps reconnaît qu’il n’y a pas assez de réserves pour la grossesse. Elle ne produit plus assez d’hormones pour stimuler l’ovulation. Le cycle normal et l’ovulation ne se produisent pas, car la grossesse nuirait encore plus à la santé.11

Si vous voulez stabiliser votre cycle menstruel, vous devez vous assurer que les aliments à forte teneur en acides gras insaturés figurent sur votre liste de courses. Les femmes qui ont un régime alimentaire équilibré, en particulier, favorisent une stabilisation. Si vous êtes peut-être stressée par un examen ou si vous n’avez tout simplement pas le temps de suivre un régime alimentaire équilibré en ce moment, la prise de capsules contenant de l’acide gamma-linolénique peut vous aider.

Le surpoids peut également être l’une des causes d’un cycle irrégulier. Si vous êtes en surpoids, un taux d’insuline élevé peut perturber la production de l’hormone lutéinisante (LH) et entraîner un trouble de la maturation des follicules. Une alimentation saine et un exercice régulier peuvent souvent rétablir l’équilibre des niveaux élevés d’insuline.

De plus, si votre cycle menstruel fluctue après l’arrêt de la pilule, vous pouvez manquer de certains micronutriments. Les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux pendant une longue période et qui arrêtent ensuite risquent de manquer d’acide folique et d’autres vitamines B ainsi que de zinc, de sélénium et de magnésium. Pour que votre cycle revienne rapidement à la normale, vous devez faire attention à votre santé, à votre alimentation et à la prise de compléments alimentaires.12

Plantes médicinales et compléments alimentaires pour la progestérone

Il existe des plantes médicinales, par exemple le manteau de la dame, qui sont censées rééquilibrer le déséquilibre hormonal lors des fluctuations du cycle. Le poivre de moine, sous forme de comprimés, est particulièrement recommandé en cas d’insuffisance lutéale.13 Il stimulerait la production de progestérone.

L’actée à grappes noires, également connue sous le nom de racine féminine, stimulerait la production d’œstrogènes et de progestérone et serait efficace contre les cycles courts.12

Examen médicaux et cycles menstruels anormaux

En cas de doute, vous pouvez consulter votre médecin si les symptômes suggèrent qu’il pourrait y avoir des causes hormonales. Surtout si vous prévoyez d’avoir un bébé, il est conseillé de ne pas attendre trop longtemps avant de consulter votre médecin. Votre médecin peut procéder à des examens dits endocrinologiques pour déterminer les éventuels troubles hormonaux. Cela implique de vérifier tous les systèmes impliqués dans la production d’hormones, comme l’hypothalamus, l’hypophyse, les ovaires, la thyroïde et les glandes surrénales. Les hormones suivantes sont testées : œstradiol, hormones thyroïdiennes, prolactine, androgènes, LH, FSH, progestérone. Ces examens permettent de vérifier si la production d’hormones et leur interaction dans le cycle menstruel fonctionnent correctement. Si votre médecin a trouvé des raisons liées aux hormones, il les traitera avec les médicaments appropriés.

cyclotest myWay et cyclotest mySense conviennent aux femmes qui ont des cycles d’une durée maximale de 45 jours ou si votre première phase de cycle (période entre le 1er jour des menstruations et le jour de l’ovulation) n’est pas inférieure à 11 jours.

Toutes les questions importantes sur le cycle irrégulier

Tout dépend du type de cycle irrégulier que vous avez. Si votre cycle est court, l’ovulation est généralement très précoce. Cela peut signifier que la phase fertile chevauche la phase menstruelle. En revanche, avec des cycles longs, l’ovulation est retardée. Nos diagrammes vous montrent des exemples de cycles irréguliers.
Même avec un cycle irrégulier, vous pouvez tomber enceinte. Pour réaliser votre désir d’avoir un enfant, vous devez connaître vos jours fertiles. Malgré les variations de cycles, il est généralement possible d’y parvenir en observant et en enregistrant les signes d’ovulation. Nous vous montrerons ici comment nous pouvons vous aider.
Les causes d’un cycle irrégulier sont nombreuses, il n’est pas improbable que chaque femme connaisse un cycle irrégulier à un moment donné dans sa vie. Nous parlons de cycle irrégulier ici.
Un cycle irrégulier est un cycle de moins de 23 jours ou de plus de 35 jours. Les fluctuations de cycle de plus de 8 jours sont également considérées comme irrégulières. Vous pouvez trouver les différents symptômes d’un cycle irrégulier ici.
La phase fertile se situe autour de l’ovulation. L’une des méthodes permettant de savoir quand vous êtes fertile est la méthode symptothermique. Surtout si vous avez des cycles irréguliers, il peut être utile de surveiller votre cycle. Vous trouverez ici des informations cette méthodes.

Sources :

  • 1 Malteser Arbeitsgruppe Natürliche Familienplanung (Hrsg.): Natürlich und sicher. Das Praxisbuch. 18. Auflage. Stuttgart 2011.
  • 2 Göretzlehner, G./Römer, T./Göretzlehner, U.: Blutungsstörungen: Neugeborenenperiode bis Postmenopause. 2. Auflage. Berlin/Boston 2014. Seite: 97.
  • 3 Diedrich, K. et al.: Gynäkologie und Geburtshilfe. 2. Auflage. Heidelberg 2007.
  • 4 Frank-Herrmann, P. et al.: Zyklusverhalten nach Absetzen von oralen Kontrazeptiva. J Reproduktionsmed Endokrinol. 1,54-57. 2006.
  • 5 Raith-Paula, E. et al.: Natürliche Familienplanung heute. Modernes Zykluswissen für Beratung und Anwendung. 5. Auflage. Heidelberg 2013.
  • 6 npj Digital Medicine: Real-world menstrual cycle characterictics of more than 600,000 menstrual cycles. London. 2019.
  • 7 Gnoth, C. et al.: Cycle characteristics after discontinuation of oral contraceptives. Gynecol Endocrinol Vol. 16 (4): 307-17. 2002.
  • 8 Institut für Qualität und Wirtschaftlichkeit im Gesundheitswesen (IQWiG): Regelschmerzen. Abgerufen auf gesundheitsinformationen.de am 14.07.2020.
  • 9 Svanes, C: Association of asthma and hay fever with irregular menstruation, Zeitschrift: THORAX, Ausgabe 60 (2005), Seiten: 445-450.
  • 10 Kumar A, Georgouras KEOestrogen dermatitis. Aust J Derm 1999;40: 96–8.
  • 11 äin-red: Magersucht: Ausbleiben der Regelblutung kann dauerhaft verbleiben. Abgerufen auf frauenaerzte-im-netz.de am 23.10.2020.
  • 12 Struck, D.: Verhüten ohne Hormone. 1. Auflage. Wiggensbach 2015.
  • 13 Bergmann, J. S.: Die Wirksamkeit des Komplexmittels Phyto Hypophyson L bei weiblicher, hormonell bedingter Sterilität – Eine randomisierte Doppelblindstudie. heiDOK. 2001.
  • 14 Madejsky, M.: Lexikon der Frauenkräuter. 5. Auflage. Baden und München 2008.