Les symptômes de l’ovulation

Les symptômes de l’ovulation sont des signaux corporels qui apparaissent vers le jour de l’ovulation. Ils sont déclenchés par des changements hormonaux et leur connaissance peut vous aider à repérer facilement l’ovulation. Les symptômes de l’ovulation comprennent la température basale, la douleur d’ovulation, la concentration de LH et la qualité de la glaire cervicale.

symptome de l'ovulation

Vous pouvez éprouver divers symptômes d’ovulation qui vous aideront à identifier la fertilité et l’infertilité.

Quels sont les symptômes de l’ovulation ?

Vous pouvez reconnaître l’ovulation grâce aux symptômes individuels de l’ovulation. Il y a des signes certains et d’autres plutôt incertains pour détecter l’approche du jour de l’ovulation.

Symptômes d’ovulation fiables et évaluables

Que vous planifiez un bébé ou que vous vouliez utiliser un moyen de contraception, un élément important est la détermination correcte de l’ovulation. Les symptômes d’ovulation les plus fiables pour cela sont la température basale et la glaire cervicale.

Augmentation de la température basale

La température corporelle enregistrée dans le corps d’une femme immédiatement après le réveil et avant de se lever est appelée la température basale. C’est l’un des symptômes les plus révélateurs de l’ovulation et peut être très utile pour déterminer le jour de l’ovulation.

La température au réveil est à un niveau assez bas avant l’ovulation. Tandis que la température augmente (au maximum 48 heures) après cet événement.1

Changement de la consistance de la glaire cervicale

En observant la consistance de la glaire cervicale, on peut en tirer des conclusions sur le moment de l’ovulation.1 Une glaire filante est une indication claire de la période de fertilité. Elle est plus légère et plus fluide permettant aux spermatozoïdes d’accèder facilement à l’utérus.

La combinaison des deux indicateurs d’ovulation que sont la température basale au réveil et la glaire cervicale, appelée méthode symptothermique, est considérée comme une méthode fiable pour déterminer les jours fertiles.

Lors de l’utilisation de la méthode de température, cyclotest mySense et cyclotest myWay ont un indice de Pearl de 1 à 1,7. En méthode symptothermique, cyclotest mySense et cyclotest myWay sont tout aussi efficaces pour déterminer la période fertile que la méthode Sensiplan® qui possède un indice de Pearl de 0,3 à 0,4 pour une utilisation parfaite.15

Col de l’utérus mou, ouvert et haut

Le col de l’utérus, la partie inférieure de l’utérus, change au cours des différentes phases du cycle. Après les règles, il est dur et fermé et peut être facilement palpé car il se remarque. À l’approche de l’ovulation, le col de l’utérus devient plus mou. Il s’ouvre légèrement et remonte un peu, ce qui peut rendre la palpation plus difficile.1

Détectez l’augmentation de l’hormone LH à l’aide d’un test d’ovulation

La concentration de l’hormone LH (hormone lutéinisante) augmente jusqu’à 24 heures avant l’ovulation.1 Un test d’ovulation permet de détecter ce changement dans l’urine. Ainsi, la détermination de la concentration de LH peut également être utile pour déterminer la date de l’ovulation.3

 

Symptômes d’ovulation incertains

En plus des symptômes certains de l’ovulation, il existe également des signes qui n’indiquent pas clairement l’ovulation.

Reconnaissez les symptômes de l'ovulation tels que la température, le col de l'utérus, etc.

Reconnaissez les symptômes de l’ovulation tels que la température, le col de l’utérus, etc.

De nombreuses femmes ressentent des douleurs abdominales avant, pendant ou après le jour de l’ovulation. Cependant, ces douleurs accompagnatrices ne se produisent pas chez tout le monde et font donc partie des signes d’ovulation « secondaires ». Toutefois, elles vous permettent d’obtenir des informations intéressantes sur le cycle de la femme et peuvent apporter plus de précision et de certitude si vous cherchez à avoir un enfant et que vous souhaitez connaître votre période de fertilité.

Mittelschmerz ou douleurs ovulatoires

Le principal symptôme secondaire de l’ovulation est la douleur ovulatoire.3, 4Chez environ un tiers des femmes, une douleur abdominale peut indiquer une rupture du follicule ovarien (le “petit sac” qui contient l’ovocyte) dans l’ovaire. Certaines femmes décrivent les symptômes de la rupture du follicule comme une douleur tiraillante, lancinante ou ressemblant à une crampe, généralement dans la région de l’ovaire et des trompes de Fallope, dans le bas-ventre droit ou gauche.5, 6

La douleur ovulatoire, cependant, ne peut pas être considérée comme un symptôme d’ovulation fiable.Une distinction doit être faite entre la douleur liée à l’ovulation et la douleur qui survient lors de l’implantation de l’ovule dans la muqueuse de l’utérus. Cela peut entraîner des douleurs de nidation.

Saignements d’ovulation

Peu de femmes remarquent des saignements au moment de l’ovulation. La cause de ces saignements dits d’ovulation serait une chute rapide du taux d’œstrogènes. Il s’agit d’un léger saignement inter-menstruel (spotting) ou même d’une légère décoloration de l’écoulement.

Un tel saignement n’est pas préoccupant. Dans de tels cas, il est important d’observer d’autres symptômes d’ovulation – principalement la température de réveil – si vous souhaitez tomber enceinte ou si vous souhaitez avoir recours à une contraception naturelle.2

Seins douloureux

Les changements dans la poitrine et les douleurs mammaires sont englobés sous le terme de symptôme mammaire. Cette douleur apparaît généralement chez certaines femmes quelques jours avant les règles. Le sein et les mamelons deviennent généralement plus sensibles et plus gros, et une sensation de tiraillement apparaît.2

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel (SPM) est également une manifestation liée au cycle menstruel et à l’ovulation. D’une part, on peut détecter des gênes physiques telles que des douleurs à l’abdomen, des douleurs aux seins, des nausées ou une prise de poids, qui se reflètent dans l’IMC. D’autre part, il peut aussi y avoir des symptômes psychologiques, comme des sautes d’humeur, de l’irritabilité ou des troubles du sommeil.12

Désir sexuel

Les fluctuations de la libido sont également soumises aux variations hormonales. Les femmes ressentent souvent une augmentation de leur libido pendant la phase de fertilité. La raison de ce phénomène semble être l’augmentation du taux d’œstrogènes pendant cette période.1 Dans la seconde moitié du cycle, le désir sexuel diminue souvent à nouveau chez les femmes.

symptôme de l'ovulation

Le langage du corps

De nouvelles études visent à prouver que les symptômes de l’ovulation ne se reflètent pas seulement sur le plan physique, mais aussi à travers notre comportement. On dit que la fertilité se manifeste par les expressions positives sur le visage de la femme8, par sa démarche féminine9, dans sa façon de danser10 et dans sa façon de s’habiller et de se maquiller.11

Imperfections cutanées

Dans la seconde moitié du cycle, on observe une baisse du taux d’œstrogènes. Cela provoque souvent des imperfections cutanées et la peau a souvent un aspect plus terne. Dans le même temps, elle est sujette aux boutons et à l’obstruction des pores en raison de la température corporelle plus élevée et de la production accrue de sébum.

Analyser les symptômes d’ovulation en toute sécurité

L’objectif de la surveillance des symptômes d’ovulation est de déterminer la date d’ovulation de la manière la plus précise possible. Pour ce faire, les différents symptômes du corps doivent être consignés et évalués mois après mois afin de déterminer avec précision si le follicule de l’ovaire s’est rompu. Le moyen le plus simple d’y parvenir est d’utiliser certains appareils adaptés.

L’observation et la documentation des symptômes d’ovulation peuvent vous aider à déterminer vos jours fertiles. Pour ce faire, il ne suffit pas de repérer l’ovulation, il faut également inclure dans le calcul la durée de vie de l’ovule et du sperme.

Ces produits pourraient vous plaire :

Application, min-ordinateur de cycle et outils pour surveiller les symptômes de l’ovulation

Un thermomètre basal connecté avec application ou un mini-ordinateur de cycle peuvent vous aider à documenter et à analyser vos symptômes d’ovulation. La base de l’utilisation du cyclotest mySense ou cyclotest myWay est le relevé de la température au réveil.

En option, vous avez la possibilité, dans l’application ou dans l’ordinateur de suivi du cycle, de saisir d’autres symptômes d’ovulation qui sont aussi importants pour identifier la période de fertilité. Si vous souhaitez par exemple observer la consistance de la glaire cervicale, vous pouvez y enregistrer les différentes consistances. Cette méthode permet de déterminer la période de fertilité avec un maximum de certitude.

Vous pouvez également saisir le résultat d’un test de LH pour l’évaluer dans un second temps. De plus, il est possible de faire un relevé des douleurs ou des observations du col de l’utérus. Ces outils décryptent l’évolution de votre cycle individuel sur la base de vos données et vous indiquent quotidiennement l’état actuel de votre fertilité, en tenant compte de la durée de vie des spermatozoïdes.

Saisie des symptômes de l'ovulation dans l'application cyclotest mySense

Saisie des symptômes de l’ovulation dans l’application cyclotest mySense

Découvrez CYCLOTEST MYSENSE

A quoi sert le calendrier d’ovulation en ligne ?

Peut-on également calculer la rupture du follicule avec un calendrier d’ovulation ? Ces calendriers vous aident à déterminer les jours fertiles sur la base d’un cycle menstruel qui est le même chaque mois. Cette méthode est souvent basée sur l’hypothèse que l’ovulation se produit toujours régulièrement au même moment du cycle. La fiabilité d’un calendrier d’ovulation est donc pratiquement nulle.13

Ces articles pourraient vous intéresser :

Déterminer les symptômes de l’ovulation : tenir compte des facteurs de confusion

Nous attirons votre attention sur le fait que divers éléments perturbateurs, tels que le niveau de stress ou la consommation d’alcool, peuvent affecter la température ainsi que d’autres symptômes liés à la fissure du follicule. Ceux-ci peuvent raccourcir ou allonger les jours non féconds et ainsi modifier la fertilité. Il est essentiel de disposer de ces informations et de savoir comment appréhender ces troubles pour bien interpréter les symptômes de l’ovulation.
Nous avons demandé à une gynécologue s’il existe certains médicaments qui, d’après son expérience, compliquent ou influencent l’interprétation des signaux d’ovulation.

Aucun signe d’ovulation ?

De nombreuses femmes pensent que, parce qu’elles ne peuvent pas détecter l’ovulation, celle-ci n’a pas eu lieu. Cela peut être dû en partie à une observation incorrecte des signes – par exemple, un cycle supposé sans signaux d’ovulation peut s’avérer être un cycle avec un ovule rompu, dont la mesure était simplement imprécise ou les symptômes mal interprétés. Les douleurs abdominales, en particulier, sont souvent interprétées à tort comme un symptôme majeur. Cependant, il se peut aussi que rien ne se produise.

Il est important d’observer le cycle immédiatement après l’arrêt de la pilule. Parce qu’il peut fluctuer au début. De plus, au début, vous ne connaissez pas les symptômes « normaux » du cycle menstruel et vous pouvez alors mal interpréter les signes physiques. La collecte de données sur la température basale du corps, si possible en combinaison avec la glaire cervicale, vous fournit des informations fiables sur la période d’ovulation.

Toutes les questions importantes sur les symptômes de l’ovulation

En ce qui concerne les symptômes de l’ovulation, une distinction est faite entre les symptômes plus fiables et ceux moins fiables. Les signes évaluables sont, par exemple, une augmentation de la température basale, que vous pouvez suivre à l’aide du cyclotest mySense. Vous pouvez trouver les autres signes ici.
La consistance de la glaire cervicale est plus légère et plus fluide que d’habitude pendant les jours fertiles et elle peut être filée. Vous pouvez découvrir les raisons de ce phénomène ici !
Afin de déterminer si l’ovulation a eu lieu ou non, vous devez observer votre cycle de très près et l’interpréter correctement. La douleur abdominale, en particulier, est souvent mal interprétée. Si vous souhaitez évaluer vos symptômes en toute sécurité, utilisez notre thermomètre basal connecté cyclotest mySense pour vous aider.
En cas de douleur d’ovulation, on recommande les mêmes remèdes que pour les douleurs menstruelles. Une bouillotte, du repos, certains types de thé et éventuellement un analgésique. En cas de douleur très intense, vous devriez consulter un médecin. Vous pouvez découvrir les options thérapeutiques possibles ici.
La durée des symptômes d’ovulation varie considérablement. La température basale ne change qu’après l’ovulation, mais la concentration de l’hormone LH change avant cela. La majorité des femmes ne remarquent pas les symptômes de l’ovulation ou ne ressentent qu’une courte sensation de picotement. En savoir plus sur l’apparition des symptômes.
L’ovulation se produit généralement à chaque cycle. Il peut arriver que l’ovulation ne se produise pas pour différentes raisons. Les maladies, les médicaments, la consommation d’alcool et quelques autres circonstances peuvent provoquer l’absence d’ovulation. Nous allons vous expliquer ici comment vous pouvez aider à réguler votre ovulation.

Sources :

  • 1 Malteser Arbeitsgruppe Natürliche Familienplanung (Hrsg.): Natürlich und sicher. Das Praxisbuch. 18. Auflage. Stuttgart 2011.
  • 2 Raith-Paula, E. et al.: Natürliche Familienplanung heute. Modernes Zykluswissen für Beratung und Anwendung. 5. Auflage. Heidelberg 2013.
  • 3 Rötzer, J.: Natürliche Empfängnisregelung. Wien 2006.
  • 4 O’Herlihy, C.: Preovulatory follicular size: A comparison of ultrasound and laparoscopic measurements. Fertil Steril, 34: 24-6. 1980.
  • 5 McSweeney, D. J.: Ovulation and postovulation pain. Am J Obstet Gynecol, 59:419-23. 1950.
  • 6 Diedrich, K. et al.: Gynäkologie und Geburtshilfe. 2. Auflage. Heidelberg 2007.
  • 7 Vollman, R.: The menstrual cycle. Saunders. 1977.
  • 8 Bobst, C. and Lobmaier, J. S.: Men's preference for the ovulating female is triggered by subtle face shape differences. Hormones and Behavior. Vol. 62, Issue 4: 413-417. 2012.
  • 9 Guéguen, N.: Men's preference for the ovulating female is triggered by subtle face shape differences. Gait & Posture. Vol. 35, Issue 4: 621-624. 2012.
  • 10 Fink, B. et al.: Men's preference for the ovulating female is triggered by subtle face shape differences. Personality and Individual Differences. Vol. 53, Issue 6: 759-763. 2012.
  • 11 Saad, G. and Stenstrom, E.: Calories, beauty, and ovulation: The effects of the menstrual cycle on food and appearance-related consumption. Journal of Consumer Psychology. Vol. 22, Issue 1: 102-113. 2012.
  • 12 Kuhl, H. et al.: Sexualhormone und Psyche. Grundlagen, Symptomatik, Erkrankungen, Therapie. 1. Auflage. Stuttgart 2002.
  • 13 Wilcox, A. J. et al: The timing of the „fertile window“ in the menstrual cycle: day specific estimates from a prospective study. BMJ 321 (7271): 1259-62. 2000.
  • 14 Hofmann, H. et al.: Geburtshilfe und Frauenheilkunde. De Gruyter. 1999.